Une maroquinière à bicyclette

Une maroquinerie artisanale en cuir d'autruche d'élevage
  • Pictures 1553593691

Paliers de financement

2 600 €

Le biporteur

Image 1553081719

La bicyclette 2,0 :)

2 985 €

les équipements

Image 1552649236

Si nous dépassons l’objectif, l’argent collecté en plus me permettra de commander des accessoires importants comme l'antivol, une capote de pluie pour proteger les cuirs...

Le projet

C'est d'abord l'histoire d'une transmission, l'entreprise artisanale que je rachète existe depuis 17 ans .

L'artisan achetait les peaux aux éleveurs, confectionnait dans son atelier: sac, portefeuille, porte-monnaie, etc en cuir d'autruche.

Il revendait ensuite sa production aux éleveurs, qui les proposaient à leur tour aux touristes et clients qui venaient visiter leur ferme et acheter leurs produits (charcuteries, œufs, viandes, plumes et autres dérivés).

Ce qui m'a séduite dans cette reprise, c'est le travail de proximité et de partenariat, et bien sûr, le « made in France » , le circuit court, la valorisation des producteurs locaux: mes fournisseurs étant également clients c'est un partenariat vertueux.

J'aspire à retrouver une tannerie qui accepte de tanner les peaux d'autruches par tannage végétal donc de manière plus naturelle et respectueuse de l'environement.

Je reprend cette activité début avril, pour le moment depuis mon domicile et bientôt, j'espère dans un local où je pourrai vous recevoir!

Bien sûr, je vais donner un coup de jeune aux modèles de sac un peu datés.. Je voudrais aussi monter en gamme et proposer des articles de belle qualité avec une marque déposée. Et oui, le cuir d'autruche est un très beau cuir d'une qualité surprenante, dont l'originalité réside dans les « perles » (marques laissées à l'emplacement des plumes). Le cuir des pattes de l'autruche, lui, présente l'aspect d'une peau de crocodile, et sur le côté, celui du lézard. Ce cuir est donc tout indiqué pour faire des produits haut de gamme.

J'ai envie de faire évoluer cette entreprise en rajeunissant les modes de communication, en lui donnant une image plus verte, en valorisant également les chutes de cuir en proposant des ateliers ou d'autres produits. En quelques mots me l'approprier.

 

 

Le porteur de projet

 

En 2015 j'ai entrepris une reconversion professionnelle: après un long processus de recrutement et une formation de 6 mois, je signais mon premier CDI le 16 février 2017, dans l’entreprise fabricant de maroquinerie de luxe qui m'a formée.

Par la suite, j’ai progressé très rapidement dans l'entreprise : d'abord sur la gamme des produits que je réalisais, ensuite en responsabilités. Plus tard, j’ai été amenée à assurer l'entretien hebdomadaire des machines à coudre de l'entreprise, et à former des personnes selon ma propre approche du travail.

Enfin, je me suis vue confier la réalisation de prototypes, et la réalisation d'une partie des « produits podiums ». Il s’agit d’exemplaires uniques exposés dans la vitrine de la Maison Mère Hermès, lors de la présentation de la nouvelle collection printemps-été 2018 aux directeurs de magasin et aux journalistes.

Ma progression professionnelle a été très rapide et très enrichissante. Cependant, j’ai le sentiment d’avoir « fait le tour » de cette entreprise. Ayant pris conscience de mon potentiel, je souhaite élargir le champ des possibles en créant ma propre entreprise.

Par mon réseau, j'ai su qu'un maroquinier en fin de carrière cherchait à vendre son affaire, sans parvenir à trouver repreneur. L'idée a commencé à me séduire à l’automne 2017, et suite à notre rencontre en mai 2018, j'ai pris ma décision.

C'est à ce moment que j'ai pris contacte avec la Chambre des Métiers pour avoir un accompagnement à la création.

 

À quoi servira votre financement ?

En partant de bon matin, en partant sur les chemins, à bicyclette.....

Eh oui Yves Montant nous a quitté mais sa bicyclette est restée. Mon projet est liée à la naissance de mon entreprise. Je suis maroquinière. A priori rien à voir avec le vélo et pourtant... je fabrique depuis chez moi des articles de maroquinerie pour des clients qui sont un peu partout en France alors non, bien sûr, je ne vais pas faire le tour de France pour les livrer. La poste s'en charge très bien ! L'idée est de réduire l'empreinte carbone liée au fonctionnement de l'entrprise: les trajets pour aller à la banque, à la poste, chez mes clients les plus proches me rendre à un marché pour y proposer mes produits, etc.

Mais voilà, sans voiture, c'est plus compliqué surtout avec de gros volumes dans les bras, hé oui! je n'ai que deux bras ...

La solution: Le biporteur ! 

Un biporteur est une bicyclette solide avec un coffre devant qui permet de transporter jusqu'à 100 kilos, ça en fait de la marchandise !

Bien sûr il y a une assistance électrique à utiliser avec en adéquation avec la charge transportée. Votre aide me servira à faciliter mes déplacements au quotidien tout en préservant la planète.

Pourquoi nous choisir?

Parcequ'on a tous besoin de tendre à plus de respect envers notre belle planète, d'être ingénieux, et créatif. Parce que c'est un cercle vertueux et parce qu'inscrire mon entreprise dans une logique écologie tout de suite est une volonté forte qui ne se limite pas au vélo .

Cela passe aussi par l'acquisition d'outils manuels plutôt qu'électriques que je finance d'autre part. J'aimerais que cette volonté s'inscrive dans le temps.